L’immensité de la nature sauvage fait de la Lettonie un des pays les plus verts au monde. Et pourtant, la moitié du pays n’est pas couverte de forêts luxuriantes. Il possède l'un des écosystèmes les plus rares au monde et largement épargné par la présence de l’homme. La Lettonie est un paradis pour celui qui cherche à découvrir un pays où la nature et la tradition ont coexisté en harmonie depuis toujours.

Un environnement diversifié

La nature sauvage Lettone est riche et diversifiée. Une colline insolite décore les plaines ondulées entre mer, lacs et innombrables rivières. De majestueuses forêts, des marais, de larges prairies, des champs et jardins forment une mosaïque unique du paysage letton. Une sérénité pastorale se dégage de la campagne lettonne.

Si vous aimez la nature, vous aimerez la Lettonie. Ce pays offre une nature préservée parfois interrompue par la présence d’un paysage moderne, européen et urbanisé. C’est une terre d'exception où les forêts, marais, lacs et rivières se sont développés au fil des siècles à leur propre rythme, avec une intervention humaine limitée.        

Nulle part ailleurs en Europe vous ne trouverez une aussi grande population de cigognes noires et d'aigles pomarins. 65 mille kilomètres carrés de la Lettonie abritent des centaines de loups et de lynx, 4 mille loutres et 100 mille castors. La partie balnéaire de la côte lettonne et ses 500 km de plages de sable blanc sont préservés des clubs, restaurants ou des hordes de vacanciers.   

Le climat côtier de la Lettonie occidentale module le climat continental de l'est de la Lettonie, devenu un carrefour naturel pour les hommes, la flore et la faune. La position géographique de la Lettonie, le long de la mer Baltique, a favorisé des conditions uniques où les végétations de tous les horizons fleurissent en se côtoyant. 

Parmi les 1304 espèces indigènes de plantes à fleurs et de fougères de Lettonie, plusieurs centaines poussent aux frontières du pays. Des tendances similaires sont observables parmi les animaux. Ainsi, presque partout où vous regardez, vous trouverez de plus en plus d’espèces végétales et animales caractéristiques des diverses régions géographiques en un seul endroit. Dans les forêts lettonnes, vous pouvez trouver la bruyère des marais occidentale, ainsi que la cinna à larges feuilles orientale, l'écureuil volant du nord, et le loir gris du sud.

Forêts

Les forêts lettonnes sont un mélange de conifères du nord et d’arbres feuillus du sud. On peut y voir une parcelle de pins côtoyer une forêt de bouleaux et diverses espèces. Près d'un quart des forêts ont poussé sur les zones humides en raison du climat unique et du terrain. Les forêts des zones humides assurent une grande diversité biologique. De nombreuses espèces animales et végétales ne survivent que dans les habitats propres à la nature lettonne.

Les forêts de Lettonie répondent à des critères naturels. Elles offrent également une alimentation riche en baies, fraises des bois, myrtilles, framboises et mûres. La saison de cueillette des baies dure de fin juin à fin septembre. C’est aussi la saison de cueillette des champignons. Les champignons les plus populaires sont les cèpes, les bolets orangés, les chanterelles et les russules. À part quelques terres privées clairement indiquées, les forêts, Lettonie sont accessible à tous.

Bord de mer

Le bord de la mer Baltique représente une partie importante du paysage letton. Les dunes de sable atteignent jusqu'à 36 mètres de hauteur, les plages, les estuaires, les marais et les lacs forment un écosystème cohérent. Cette zone abrite encore des villages de pêcheurs pittoresques qui semblent sortir d’une page d’un livre d'histoire. À l’origine, ces villages furent peuplés par les Livs, une ancienne tribu finno-ougrienne qui habitait le long des côtes de la mer Baltique.

Les traditions liées à la pêche côtière sont une partie essentielle de la culture lettonne. Une sortie en mer avec un pêcheur local, suivie de la dégustation, peut s’avérer une expérience inoubliable. Le parfum du poisson fumé est une carte de visite atypique des villages de pêche côtière. Les petits ports, en plein essor, attendent les plaisanciers. Il est possible de parcourir près de la moitié de la Lettonie en naviguant de port en port.

Tourbières et marais

5 % du territoire de la Lettonie est couvert par des marais. La moitié d'entre eux se situent en dehors de toute activité humaine. Les marais abritent plus de 20 espèces de plantes protégées. Au moins 15 espèces d'oiseaux nichent dans ces lieux notamment la grue, le pluvier doré, le tétras lyre, le courlis corlieu, le merlin et le pèlerin. Pendant les périodes migratoires des oiseaux, les tourbières sont des lieux de repos importants pour les grues et les oies. 10 espèces d'insectes et une espèce rare d’escargot sont protégées. Les tourbières et marais sont également très appréciés par les cueilleurs de baies en raison des variétés qui y poussent, y compris les canneberges, les mûres, les airelles et les myrtilles. 

La réserve de Teiči, d’une surface d’environ 200 kilomètres carrés, représente la plus grande tourbière protégée de la Baltique. Une tourbière haute couvre la plus grande partie du territoire, mais il y a aussi 19 lacs, mares, îles au sol minéral, marécages, marais et prairies naturelles. On peut observer le processus de création de la tourbe, le plus spectaculaire en Lettonie. Les plus grands rassemblements de pré-migration des grues ont également lieu ici.

Lacs et rivières

La Lettonie compte plus de 12 500 rivières et 2 256 lacs de plus d’un un kilomètre carré. La région de Latgale, où se situent la plupart de ces étendues d’eau, à l'est du pays, est désignée comme « la Terre des lacs bleus ». La plupart des eaux intérieures sont adaptées à la baignade et à la pêche. Bien que certaines rivières de Lettonie ont subi des modifications, la plupart d’entre elles conservent leur contours naturels. Ainsi, leurs rives abritent maintenant une faune rare en Europe comme la loutre, le castor ou le martin-pêcheur commun. La Lettonie est l'un des rares endroits de la Baltique où les zones de frai naturelle du saumon demeurent. En outre, beaucoup de rivières accueillent les adeptes du canoë et du rafting.

Le parc national de Gauja est traversé par le plus long fleuve de Lettonie, du même nom. L’ancienne vallée fluviale a de nombreuses rives escarpées, falaises et grottes, ainsi que de nombreux ravins et ruisseaux. Le parc national comprend des territoires naturels relativement sauvegardés de l'homme, ainsi que des paysages ruraux et d’importants monuments historiques. Le parc offre des sentiers pédestres, des points d'observation, des aires de repos, des installations de camping bien équipées, des parkings, des cafés, différents types de cabanes touristiques, des centres d'information et des visites guidés.

Exploitations rurales

La ferme rurale est typique et symbolise l'âme de la Lettonie, en harmonie avec le cycle de la nature. Les Lettons ont un profond respect pour les anciennes traditions et les célèbrent tous les ans depuis des temps anciens. La ferme familiale fait partie intégrante du paysage letton. Nombreuses sont celles qui ressemblent de près aux fermes qui existaient il y a plusieurs siècles.     

Les paysages sont inimaginables sans les célèbres arbres centenaires. Ils sont très respectés et laissés intact, même au milieu d'un champ de céréales. Beaucoup d'arbres sont devenus un lieu de nidification idéal pour les 20 000 cigognes blanches. Beaucoup d'autres nids de cigognes sont visibles sur les cheminées des fermes. Un nombre croissant d'agriculteurs ouvre leur ferme aux touristes. Plus d'une centaine de ferme proposent des services de chambre d’hôte, ainsi qu’une diversité de loisirs.

Zones naturelles protégées

Les premières lois et réglementations concernant l'exploitation forestière ont été adoptées dès le XVIe siècle. Les dunes côtières de la mer Baltique ont été reboisées au XIXe siècle pour prévenir une expansion intérieure. La première zone protégée de Lettonie a été instaurée en Kurzeme en 1913 : il s’agit de Moricsala, une île dans le lac Usma.  

10 % du territoire letton se trouve dans une zone naturelle protégée. Cela comprend 4 réserves de l'État, 3 parcs nationaux, 22 parcs naturels, 211 réserves naturelles, 6 régions naturelles protégées, et une réserve de biosphère. Les aires protégées abritent des forêts de pins vieilles de plusieurs siècles, des tourbières d’aulnes noirs, des forêts de tilleuls, des chênes et des frênes, ainsi que des forêts sur les ravins et versants qui accueillent plantes et animaux rares. Les espèces comprennent des cigognes noires, des aigles, des cypripèdes, de nombreux lichens rares, des mousses, des insectes et escargots. Ensemble, ces lieux constituent le patrimoine naturel de la Lettonie et ont beaucoup à offrir aux passionnés écotourismes. 

Nous pouvons encore entendre une chorale de grenouilles pendant les nuits d'été, repérer un hérisson dans notre jardin, entendre le râle des genêts, ou trouver un nid de cigogne blanche au sommet d'un poteau, d’une ancienne cheminée, ou d’un arbre cassé. Tous ces signes témoignent de la qualité de l'environnement en Lettonie.