Les lituaniens et les estoniens sont les plus proches voisins des lettons. Les lettons et les lituaniens partagent la même famille de langues baltes. Leurs coutumes sont similaires. En revanche, les lettons et les estoniens partagent une histoire commune depuis l'invasion des Croisés. Leur développement religieux et politique est similaire.

Les chansons populaires lettones racontent les premiers contacts entre les lettons et les lituaniens. Les chroniques et la littérature lettones décrivent des relations stables et intenses entre ces derniers jusqu'à nos jours. Au 19e siècle, la plupart des lituaniens lettons travaillaient dans les manufactures en tant qu'ouvriers ou étaient commerçants, alors que pendant l'entre deux guerres, ils travaillent dans le secteur de l'agriculture. Certains lituaniens, déportés en Sibérie par la Russie tsariste et l'Union soviétique, se virent interdits de retourner en Lituanie et s'installèrent en Lettonie. Dans les années 1980, les lituaniens lettons soutenaient activement l'indépendance, comme le chef de la communauté de l'époque, R. Ražuks.    

30 mille lituaniens lettons vivent actuellement en Lettonie. Dont près de la moitié a pour langue maternelle le letton. Le reste, majoritairement l'ancienne génération, a indiqué avoir pour langue maternelle le lituanien. Une école de grammaire lituanienne est ouverte à Rīga depuis plus d'une dizaine d'années. Les diplômés de l'école parlent couramment letton et lituanien.

Les lettons et les estoniens, en revanche, partagent une histoire commune depuis la domination de leurs terres par l'Ordre Livonien. La population estonienne lettone est passée à dix mille à la fin du 19e siècle. De nombreux estoniens se sont installés à Rīga après la Révolution industrielle, même si un grand nombre est retourné en Estonie lorsque cette dernière est redevenue indépendante.

Dans la seconde moitié du 20e siècle, certains artistes estoniens lettons sont devenus de véritables célébrités dans leur région, comme le chanteur Aino Bāliņa. Actuellement, moins de trois mille personnes se considèrent comme étant estoniennes lettones. La majeure partie de cette communauté vit à Rīga et dans les localités frontalières avec l'Estonie, comme Alūksne et Valka. L'école secondaire estonienne de Rīga attire des étudiants estoniens lettons et d'autres souhaitant apprendre la langue et la culture de leurs voisins.