Les biélorusses et ukrainiens lettons sont, respectivement, le troisième et le quatrième groupe ethnique du pays. Les deux communautés ont une histoire similaire, en particulier pendant la seconde moitié du vingtième siècle.

Les biélorusses ont vécu dans le sud-est de la Lettonie pendant plusieurs siècles. Leurs relations commerciales sur le fleuve partagé, la Daugava, remontent au Moyen-âge. De même, il y a toujours eu de petites communautés lettones en Biélorussie. Les biélorusses lettons représentent toujours une part importante de la population proche de la frontière avec la Biélorussie. On comptait jusqu'à trente-sept mille biélorusses lettons avant la Seconde guerre mondiale.

De nos jours, la communauté des biélorusses lettons est trois fois plus importante en raison des migrations massives de l'époque soviétique (1944–1991). On recense donc quatre-vingt mille biélorusses, mais pour la plupart d'entre eux l'affiliation ethnique est plus une affaire de racines ethniques que d'identité. Seul un cinquième des biélorusses s'expriment dans leur langue maternelle. Ils emploient très rarement le biélorusse dans leur famille, car la plupart vivent dans des familles mixtes dans lesquelles on parle en majorité russe. Rīga abrite une petite école de langue biélorusse, ainsi que différentes sociétés culturelles. On peut trouver des sociétés culturelles biélorusses à Rīga, Ventspils, Daugavpils et Liepāja.

La Lettonie accueille 60 mille ukrainiens, dont la moitié parlent ukrainien. Un millier vivaient en Lettonie en 1897 en tant que soldats ou étudiants à l'Institut polytechnique de Rīga. Le reste s'est installé en Lettonie à l'époque soviétique. De nos jours, la moitié des ukrainiens lettons vivent à Rīga, les autres étant répartis dans les autres villes. Rīga abrite une école secondaire ukrainienne, dont les diplômés parlent couramment ukrainien et letton. Les ukrainiens lettons sont la seconde communauté ayant le niveau d'études le plus haut après les juifs lettons, ils ont toutefois le taux de naturalisation le plus bas. La plupart des ukrainiens lettons vivent dans des familles mixtes ukrainiennes-russes.

Les ukrainiens lettons promeuvent leur culture à travers l'Union des ukrainiens lettons et la Société culturelle « Dnipro » (nom du plus long fleuve d'Ukraine). Le chœur des enfants ukrainiens lettons est également appelé « Dnipro ». Ventspils, Rēzekne, Liepāja, Daugavpils et Vangaži abritent les centres culturels ukrainiens.