L'économie jusqu'à 1918

L'agriculture traditionnelle, l'exploitation forestière et la pêche domineront l'économie lettone jusqu'à la Révolution industrielle. La plupart des locaux avaient été réduits en esclavage après les Croisades au 13e siècle. Et de nombreux vivaient dans des domaines familiaux individuels, tandis que d'autres vivaient dans de petites villes éparpillées à travers a Lettonie. Le commerce et l'artisanat prévalaient dans les villes. Les pièces de monnaie romaines et arabes retrouvées en Lettonie témoignent de relations commerciales historiques étendues.

history of riga harbor

La colonne vertébrale du transport était le fleuve de la Daugava et les ports de Rīga. La mer Baltique connectait le pays avec le reste du monde. Les routes commerciales entre la Scandinavie et l'Empire Byzantin, ainsi qu'avec l'Europe de l'ouest et la Russie traversaient le territoire de la Lettonie. Plusieurs villes médiévales appartenaient à la Ligue hanséatique.

La servitude sera abolie en 1817 (Kurzeme), en 1819 (Vidzeme) et en 1861 (Latgale). De nombreux paysans libérés partiront travailler dans les villes. La mécanisation de la main d'œuvre et l'urbanisation des ouvriers contribueront également à l'élévation du niveau de vie dans les campagnes. Les agriculteurs lettons prendront le contrôle de leurs terres et de leur vie, en achetant la moitié des parcelles féodales en 1914. L'économiste Krišjānis Valdemārs créera une industrie de fret qui sera détenue et gérée par des lettons.

history of aluksnes railroad station

Les premiers chemins de fer seront construits en Lettonie au 19e siècle apportant avec eux la Révolution industrielle. Les ports, les transports, les manufactures et les finances exploseront.
La main d'œuvre hautement lettrée de Lettonie fera de celle-ci le pays idéal pour l'industrie lourde. La machinerie, la métallurgie et les industries chimiques locales atteindront le niveau mondial.

Les lettons auront des opportunités sans précédents entre la Révolution industrielle et la Première guerre mondiale. Ils n'avaient jamais pu rejoindre les élites économiques, politiques et intellectuelles. Certains s'enrichiront et enverront leurs enfants à l'université. Ils formeront les piliers de la société lettone qui construira le nouvel état letton et son économie.

 

L'économie de la Lettonie de 1918 à 1940

La nouvelle République de Lettonie regorge de volonté mais manque de moyens. La majeure partie de l'équipement industriel a été envoyé en Russie pendant la Première guerre mondiale et n'a jamais été rendu. Les guerres civiles constantes ont détruit la plupart des infrastructures. De nombreux ouvriers qualifiés et chefs d'entreprise ont fui à cause du chaos ambiant.

Les accomplissements économiques lettons ont été remarquables malgré les circonstances difficiles. L'introduction d'une monnaie nationale basée sur l'or, le Lat, met en terme au chaos monétaire en 1922. La production industrielle reprend et trouve d'autres marchés d'exportation en occident. Les petites et moyennes parcelles agricoles autrefois propriétés féodales sont redistribuées aux exploitants agricoles sans terres et aux vétérans de la Guerre d'indépendance.

La Lettonie résistera à la Grande Dépression grâce à ses racines agricoles profondes. Le pays exportera du bacon, du sucre de betterave, des produits laitiers et des textiles à l'Europe de l'ouest. L'exportation de bois lettone constituera 10 % du marché mondial dans les années 1930. La première centrale hydroélectrique sera construite sur le fleuve de la Daugava, à Ķegums, à la fin des années 1930.

history of hydroelectric power station in kegums latvia

Toutefois, la principale ressource de la Lettonie reste son capital humain, avec le plus grand nombre d'inscriptions en université par habitant du monde. Les progrès dans le domaine de la haute technologie comme les radios par VEF et les appareils photo Minox rivaliseront avec les produits européens et américains du même genre.

vintage spy camera minox

Sous l'occupation de 1940 à 1991

L'Union soviétique et l'Allemagne nazie ravagent la Lettonie pendant la Seconde guerre mondiale. Des centaines de milliers de personnes sont tuées, décédées ou ont fui la guerre et les persécutions. Les propriétés et les infrastructures sont détruites ou nationalisées. La plupart des ressources et des valeurs sont expropriées par les nazis et les soviétiques, y compris les parcelles de forêts, les métaux précieux et les machines.

La Lettonie sera reconstruite selon la planification centralisée de l'Union soviétique, qui s'avérera moins efficace qu'une économie de marché libre. L'économie lettone servira les intérêts politiques et militaires de l'élite dirigeante soviétique. Les 176 usines de Lettonie soviétique fourniront 10 à 100 % de leur capacité de production pour les besoins militaires. 80 % de la production de VEF, la plus grande usine d'environ 20 000 ouvriers, sera destinée au réapprovisionnement de l'armée.

vef mikro personal computer

La planification centralisée engendrera d'importantes pénuries. Les fermes en collectivité ne produiront jamais plus de 45 % de ce que les exploitations agricoles privées réalisaient auparavant. L'industrialisation lourde suivie par le besoin d'ouvriers étrangers servira principalement des fins politiques. Les cibles de production irréalistes serviront la propagande, mais perturberont le marché. Le défaut de politique environnementale est responsable des problèmes de pollution affectant la Lettonie de nos jours.

Le système économique soviétique ne pouvait pas rivaliser avec le marché libre international. Il s'effondrera à la fin des années 1980, entraînant dans sa chute de nombreuses usines et menant à un chômage de masse et à l'effondrement du système financier.

Depuis la reprise de l'indépendance en 1991

Au début des années 1990, la Lettonie vit un changement sans précédents, on passe d'une économie planifiée à une économie tournée vers le marché, ainsi qu'à la libéralisation des prix. Les institutions de base d'une économie de marché et de la stabilité monétaire avaient été établies au milieu des années 1990. Les premiers problèmes bancaires et la crise économique régionale de 1998 seront suivis par une forte et rapide croissance. L'intégration politique dans l'Union européenne renforce ses liens avec les marchés occidentaux.

La Lettonie est entrée dans l'Union Européenne en 2004 et dans l'Espace Schengen en 2007, faisant partie intégrante du plus grand marché commun du monde. L'économie de la Lettonie n'a cessé de se développer depuis 2004.

economic and financial affairs council latvia

Le pays a été touché par la crise financière internationale de 2007-2008.

Le PIB de la Lettonie en 2011 était presque 100 % supérieur à celui de 1995. Les images de nos rues et de notre population des 20 dernières années nous racontent l'incroyable histoire d'une affluence grandissante, d'une modernité sans limites et de dynamiques entrepreneuriales.

La Lettonie actuelle est un pays européen typique à de nombreux égards. Le pourcentage de la population ayant un niveau d'étude secondaire est actuellement supérieur à la plupart des pays de l'UE. La majeure partie de notre infrastructure tombée dans l'obsolescence il y a 20 ans, fait à présent partie des meilleures, comme la vitesse de l'Internet.

informal meeting of trade ministers in latvia eu2015

Le pays résout ses problèmes et construit sur ses points forts. L'histoire a appris aux lettons à gérer les crises. Le défaut de restrictions pendant les bons jours a constitué un problème bien plus important. L'austérité fiscale actuelle fait de la Lettonie un exemple pour le monde occidental. C'est ce qui a permis à la Lettonie d'entrer dans la Zone euro en 2014. De plus, la Lettonie est en passe de devenir membre de l'OCDE.