4 mai 1990 – Jour du rétablissement de l'indépendance


L'histoire n'a pas fait de cadeaux à la Lettonie, à l'exception des deux anniversaires de la république.

La République de Lettonie a été proclamée le 18 novembre 1918, toutefois, la date du Jour du rétablissement de l'indépendance est toute aussi importante sur le calendrier letton. Pendant la Seconde guerre mondiale, les lettons ont perdu leur état au profit des agresseurs totalitaires de l'époque, l'Union soviétique et l'Allemagne nazie.

Les longues années d'occupation soviétique ont pris fin le 4 mai 1990, lors du rétablissement de l'indépendance par le parlement de Lettonie. Une période de transition démocratique s'en est suivie jusqu'à la restauration complète de la constitution. La transition a été finalisée en 1993 avec les élections du parlement, la Saeima, selon l'ordre constitutionnel, auxquelles les citoyens lettons ont pris part.

Dans un contexte historique, le peuple de Lettonie a toujours essayé de se libérer de la domination totalitaire. Le choix stratégique du Front populaire de Lettonie visait à influencer les structures en place et à prendre le pouvoir de manière pacifique.
 

Contexte historique

1985

Gorbatchev lance la « perestroïka » et la « glasnost ».

1986

Création de l'organisation lettone pour les droits de l'homme « Helsinki 86 ».

1987

Malgré les restrictions officielles, le peuple de Lettonie commémore les déportations en Sibérie et proteste contre le Pacte Molotov-Ribbentrop.

1988

Session plénière conjointe des Unions créatives de Lettonie. L'occupation soviétique est dénoncée.

1988

Le Front Populaire en tant que groupe d'encadrement unissant le mouvement pro-indépendance est lancé.

1989

La Voie balte : deux millions de gens forment une chaîne humaine de 600 km entre Tallinn, Riga et Vilnius pour protester contre l'occupation soviétique.

Mars 1990

Le Front populaire letton gagne le bloc du Parti communiste aux Élections générales.

 

Les seules et uniques élections multipartites en Union soviétique en 1990 propulsent le Front populaire de Lettonie en faveur de l'indépendance sur le devant de la scène politique. Le 21 avril 1990, plusieurs milliers d'élus locaux de tout niveau et de chaque communauté de Lettonie se rassemblent à Riga. Une majorité de plus de 8 000 députés mandatent le Conseil Suprême, élu le 18 mars, pour initier le rétablissement de l'indépendance de la Lettonie.

Le Front Populaire disposait de 131 sièges au Conseil Suprême. 132 votes étaient nécessaires pour adopter la déclaration. Suite à de longues délibérations, rendues difficiles par les objections des députés de l'opposition, le Conseil a fini par voter la déclaration le 4 mai. Chaque vote a été appelé un par un tandis que les journalistes se pressaient dans le bâtiment du Conseil et que les pelouses étaient noires de monde. L'événement a également été retransmis à la radio.

138 députés ont voté pour le rétablissement de l'indépendance. La Déclaration « sur le Rétablissement de l'indépendance de la République de Lettonie » est adoptée. Les gens font la fête dans les rues. Le Président du Conseil Suprême, Anatolijs Gorbunovs, reçoit un nombre incalculable de fleurs. D'autres députés comme Mavriks Vulfsons sont portés en triomphe par la foule.

La République de Lettonie de 1918 est rétablie, dans la continuité de la République originale. Satversme (la constitution) de 1922 n'avait été mise en œuvre que partiellement et sera complètement rétablie en 1993. Cependant, le Conseil Suprême et le Conseil des Ministres ou encore le gouvernement avaient créé les bases législatives et administratives pour les structures et les institutions de l'état concernées dans tous les secteurs comme la justice, la sécurité, l'armée, les finances etc. Le gouvernement sera formé par Ivars Godmanis le 7 mai.

Le peuple de Lettonie a du faire face à la forte résistance militaire en construisant des barricades dans le Vieux Riga en janvier 1991 après les violentes attaques soviétiques survenues à Vilnius. La dernière tentative de rétablir l'Union soviétique a échoué lors du coup d'état à Moscou en août 1991. Le Parlement letton a été le premier à dénoncer son caractère illégal.

Le 21 août 1991, après la Lituanie et l'Estonie, la Lettonie a adopté la loi constitutionnelle sur l'indépendance totale rétablissant de facto la souveraineté. S'en suivra la reconnaissance internationale. La République de Lettonie sera par conséquent rétablie en 1918, regagnera son indépendance et fera à nouveau partie de la communauté internationale des nations libres.