Le théâtre est probablement la forme la plus populaire des spectacles vivants en Lettonie. Dans chaque ville importante, se trouve au moins un théâtre. Ce type de spectacle est accessible et apprécié par tous ; jeunes ou vieux, qu’ils viennent de la campagne ou des villes. 

Les Lettons aiment aller au théâtre. Aller au théâtre est un rituel. Les spectateurs s’habillent élégamment, vont au restaurant avant la pièce, et apportent des fleurs pour leurs metteurs en scène et acteurs préférés. Certains se déplacent même en groupes et viennent en bus pour assister à des pièces dans la capitale. Certaines personnes pourraient vous reprocher de venir en jeans et vous réprimander si vous faites du bruit pendant le spectacle. 

Une période palpitante pour le théâtre en Lettonie

Aujourd'hui, les artistes, metteurs en scène, chorégraphes et acteurs relèvent des défis en remettant en question les fondements dans lesquels le théâtre était traditionnellement confiné. Ils créent de nouvelles formes uniques et expérimentales, en communiquant avec le public selon des méthodes entièrement inédites, et montrent que le théâtre peut être apprécié et interprété de manière entièrement atypique. Pourtant, le théâtre traditionnel n’est pas en reste. Il mène des expériences sur la conception des décors, introduit davantage de pièces controversées sur scène, ouvre de nouveaux espaces théâtraux, collabore avec de nouveaux théâtres et des metteurs en scène étrangers, et « prête » ses acteurs aux productions indépendantes.

La haute considération dont bénéficient les metteurs en scène et acteurs en Lettonie est révélatrice de la popularité de cette forme d'art. Les metteurs en scène, qui jouissent d'une grande notoriété et d’un statut de rang élevé dans la société lettonne, sont souvent considérés comme des meneurs d'opinion. Leurs points de vue sur diverses questions sociales et politiques sont souvent sollicités. Les acteurs sont tout aussi populaires que les musiciens pop. Leurs noms sont souvent cités dans la vie locale, et les Lettons les voient comme de véritables stars hollywoodiennes.

Les jeunes metteurs en scène suivants font partie des plus grands noms du théâtre contemporain : Valters Sīlis, Kārlis Krūmiņš, Viesturs Meikšāns, Elmārs Seņkovs, Vladislavs Nastavševs. Sans oublier la génération précédente avec des noms comme Alvis Hermanis, Dž. Dž Džilindžers, Edmunds Freibergs, Viesturs Kairišs, Gaļina Poļiščuka et beaucoup d'autres qui ont exploré les frontières stylistiques, et introduit la pensée et l’expression post-modernes sur la scène lettonne.

Histoire du théâtre letton

Les origines du théâtre letton professionnel peuvent être retracées à ce que l’on appelle le premier éveil, lorsque la première génération des Lettons les plus instruits a affirmé son identité nationale et intellectuelle. Le premier dramaturge professionnel letton était Ādolfs Alunāns. En 1869, sa première pièce a marqué le fondement de la Maison de la société lettone, devenue un centre culturel national de premier plan. 

À l’origine, le théâtre letton a suivi l'influence de l'école allemande avec ses gestes exagérés, ses expressions faciales et ses émotions. Au fil du temps, ce style a été remplacé par les nouvelles tendances européennes du naturalisme et du symbolisme, ainsi que par les principes de mise en scène, du théâtre et du jeu russes.

Les dramaturges les plus connus de la fin XIXe, début du XXe, étaient Rūdolfs Blaumanis, Rainis et Aspazija. Dans leurs pièces, ils incarnent les tournants historiques que la nation a subi par des personnages et conflits symboliques et mythologiques. Les pièces d’Aspazija représentaient les premiers manifestes sur le droit et la liberté des femmes. Le succès de ses pièces est un fait important en soi, car les pièces féministes étaient généralement peu populaires en Europe à cette époque.  

Après la Seconde Guerre mondiale, le théâtre letton a fait l'objet d'une étroite surveillance et de pressions idéologiques par les autorités soviétiques. À cette époque, le théâtre était l'un des rares lieux publics où le letton était encore parlé et où un esprit de liberté individuelle flottait encore dans l'air. Ceci fut encore plus marqué dans ce qu'on appelle le mouvement expressif du théâtre poétique de Pēteris Pētersons dans les années 1960 et 1970. Eduards Smiļģis, le fondateur du théâtre Dailes, l'un des théâtres traditionnels les plus populaires, compte également parmi les figures fondamentales du théâtre letton.

Dans les années 1960, le théâtre letton s’est diversifié, et une liste de metteurs en scène talentueux est entrée en scène. Parmi eux : Alfrēds Jaunušāns à Riga et Olģerts Kroders à Valmiera. Dans les années 1980, de nouveaux courants sont apparus avec Māra Ķimele, Ādolfs Šapiro, Kārlis Auškāps.

Festivals de théâtre lettons

Un certain nombre de festivals enrichissent la scène du théâtre letton. Le festival international biennal de théâtre contemporain Homo Novus fonctionne telle une plateforme de développement pour de nouvelles initiatives artistiques et de nouveaux partenariats. Homo Alibi, également international, se consacre au théâtre expérimental, en reposant à chaque fois sur un nouveau support, comme la performance solo ou l'utilisation de nouveaux médias. D’autre part, le festival annuel Les démonstrations théâtrales lettones, même s’il est destiné à un public international, célèbre les développements les plus passionnants et les spectacles de la saison du théâtre letton.

Il y a aussi le festival d'opéra, le « Festival de ballet balte », le « Festival de théâtre Rūdolfs Blaumanis », le festival contemporain de la mer Baltique « Skats », le festival « Dirty Drama », ainsi que le festival international de danse « Le temps de danser » et un festival pour le jeune public « No-Mad-I ». Comme vous le constatez, le théâtre letton offre beaucoup de choix.

Lectures complémentaires :